TÉLÉCHARGER LA MÉGÈRE APPRIVOISÉE GRATUIT


0
Categories : Multimédia

Cependant, en lisant je me suis forcé à me rappeler que Shakespeare s’adressait au bon peuple d’Angleterre de la fin du 16ème siècle et du début du 17ème. Acheter ce livre sur. Défi d’écriture de janvier Dans La Mégère, ce qui est bizarre c’est que ce fameux Sly va disparaître pendant le représentation comme si l’auteur l’avait oublié. Entre péripéties et quiproquo, c’est Lucentio qui emporte la main de Bianca grâce à son ingéniosité et à son audace: Bon, il va falloir faire preuve de tact en écrivant cette critique.

Nom: la mégère apprivoisée
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 22.75 MBytes

Elle m’a fortement amusée je dois l’avouer, même si au fil des années, mon plaisir s’est teinté d’un certain agacement. Probablement écrite en , elle comporte cinq actes. Baptista, un riche gentilhomme de Padoue, refuse de marier sa cadette Bianca avant son aînée Catharina. Close Inscrivez-vous à la newsletter Le Salon Littéraire pour être tenu au courant des dernières nouveautés. La dernière modification de cette page a été faite le 18 août à En effet, l’intrigue entre Petrucchio et Catharina est relativement brève et simple.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de Babelio. Accueil Mes livres Ajouter des livres. Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures connexion avec. La Mégère apprivoisée infos Critiques 18 Citations 18 Forum. Signaler ce contenu Voir la page de la critique. Bon, il va falloir faire preuve de tact en écrivant cette critique. La mégère ou la sauvage, comme l’écrit le traducteur que j’ai lu: François-Victor Hugo apprivoisée est une comédie qui tape juste.

Elle est fraîche, amusante, bourrée de farces plus ou moins grossières et d’interprétations des phrases de l’interlocuteur dans les dialogues qui génèrent la confusion et le rire.

la mégère apprivoisée

Shakespeare nous emmène encore une fois en Italie où le père d’une jeune fille très courtisée impose que pour la marier, il faudra avant que son ainée trouve époux.

Or Catharina l’ainée est particulièrement revêche à l’idée et à ceux qui lui font gentiment des avances: L’un des amoureux de la cadette trouve cependant un ami, Petruchio, prêt à tenter l’aventure. Petruchio va employer ses techniques de dressage d’animaux pour apprivoiser Catharina.

En parallèle, les amoureux de Bianca la cadette vont se faire passer pour des professeurs pour approcher leur belle et lui faire leur cour.

Shakespeare manie magnifiquement les codes de la comédie populaire.

La mégère apprivoisée de Franco Zeffirelli – () – Film – Comédie – L’essentiel –

Il y a ici de quoi rire assez fin et assez gras. Les combines des uns et des autres sont savoureuses. J’ai eu cependant quelques difficultés à différencier tous ces personnages aux noms italiens, sachant de plus que certains s’amusent à changer d’identité. Ce doit être plus simple en scène, où l’on identifie les visages. La conclusion de la pièce elle-même enfonce le clou en acceptant la méthode et en relayant la place éternelle de la femme, douce, aimante, et surtout obéissante au côté de son seigneur et maître.

Disons-le, lu aujourd’hui c’est abject.

Cependant, en lisant je me suis forcé à me rappeler que Shakespeare s’adressait au bon peuple d’Angleterre de la fin du 16ème siècle et du début du 17ème. Remis dans son contexte, la morale tient la route argh! Je suis malheureusement sûr qu’elle tient la route encore aujourd’hui dans de nombreux endroits de notre planète. Cette pièce présente un prologue qui enserre l’histoire dans une autre histoire comme une mise en abîme: Sly, le clochard, est vite convaincu.

Et l’histoire de Petruchio et Catharina commence. Selon François-Victor HugoShakespeare souhaitait par-là inviter tout le peuple de Londres pour voir zpprivoisée pièce. Ce que je comprends moins, spprivoisée pourquoi on n’a pas droit à un épilogue qui nous montre la réaction apprivoiséée Sly à la pièce.

La mégère apprivoisée

J’ai eu l’impression qu’il manquait une conclusion à la première poupée russe. Lisez la pièce pour vous amuser donc, mais surtout, oubliez sa morale.

Christopher Sly, bien aviné, s’endort au bord de la route. Un Lord de passage, décidé à s’amuser à ses dépends, le fait transporter apprivoixée ses appartements et l’entoure de mille richesses.

À son réveil, Sly se croit en plein délire et les domestiques lui affirment qu’il est Lord et qu’il se relève d’une grave maladie. Est-il vrai que je possède une telle femme? Ou bien est-ce un rêve que je fais? Ou ai-je rêvé jusqu’à ce jour? Je ne dors pas ; je vois, j’entends, je parle ; je sens ces suaves odeurs, et mes mains sont sensibles à la douceur de ce toucher. Sur ma vie, je suis un lord en effet, et non pas un chaudronnier, ni Christophe Sly.

  TÉLÉCHARGER FILM THE UNDERDOG KNIGHT GRATUITEMENT

Allons amenez-nous notre femme, que nous la voyions ; et encore un coup, un pot mgère petite bière. Baptista, vieil aristocrate de la ville de Padoue, voudrait marier sa cadette, la douce Bianca, que courtisent déjà deux hommes, mais il doit d’abord trouver spprivoisée époux à Catherine, son aînée au caractère insupportable.

Petruchio de Vérone qui ne pense qu’à épouser une fille riche et Lucentio de Pise qui tombe immédiatement amoureux de Bianca. Ne reste qu’à Petruchio à mater son irascible épouse et à Lucentio à séduire et épouser Bianca.

Shakespeare présente un bel exemple de mise en abîme: La tromperie est à l’honneur dans cette pièce: Et la pièce toute entière se joue du spectateur et des repères classiques. Pour ce qui est de la mégère que l’on apprivoise, le titre français est un peu édulcoré.

La mégère apprivoisée de Shakespeare : Résumé

Petruchio ne prend pas de pincettes pour rendre Catherine docile: Et quel contraste avec Bianca présentée comme la femme parfaite, douce, tendre et forcément soumise.

Carrément misogyne le Shakespeare! La pièce est drôle et facile à lire, mais elle gagne sans aucun doute à être vue sur les planches, surtout pour faire la différence entre les deux pièces qui se jouent plus ou moins simultanément. Ce qui m’avait attiré dans cette pièce est la pièce dans la pièce. Là j’avoue que j’ai été déçue, autant le prologue avec Sly est passionnant autant le personnage est vraiment mis de côté durant le reste de la pièce.

Concernant les aventures de Catarina, je suis là encore un peu dépitée. Les dialogues sont toujours aussi agréables et poétiques -nous somme chez Shakespeare après tout- mais je pense que la saveur de la trame perd beaucoup à la lecture. Finalement je crois que je ne pourrais vraiment juger de la mégère apprivoisée avant de l’avoir vu sur scène ou d’avoir visionner une adaptation.

La Mégère apprivoisée — Wikipédia

On ne peut la juger sexiste si on regarde un peu les moeurs en vigueur à l’époque mais j’avoue que j’ai eu un peu de mal avec cette idée d’apprivoisement d’une femme en l’affamant et en la tyrannisant.

Pour conclure je dirais que j’ai passé un bon moment parce que j’adore les beaux textes mais que franchement La mégère apprivoisée ne fera pas partie de ces classiques que je relis régulièrement au fil des années. De mégèreCatharina devient agneau et matée par Petruchio privée de sommeil, de nourriture et de parures se transforme et devient laa jeune épousée docile et aimante, n’osant en aucune manière a;privoisée son époux!

la mégère apprivoisée

Autres tempsautres moeursde nos jours Petrucchio serait condamner pour sévices et harcèlement moral mais là n’est pas le propos de cette pièce! La lecture est plaisanteun peu compliquée avec ses personnages interchangeablesquelques scènes sont brillantesdrôles à souhaitle comique de situation est omniprésent et la duperie la règle de vie des personnages.

Au contraire d’autres lectrices, moi c’est la pièce dans la pièce qui m’a intéressée. Elle m’a fortement amusée je dois l’avouer, même si au fil des années, mon plaisir s’est teinté d’un certain agacement.

William Shakeaspeare ne traite jamais vraiment bien les femmes dans ses pièces, soit elles ont peu de personnalité, ou sont dociles et se meurent d’amour pour leur prince, soit elles sont machiavéliques et poussent leurs amants au crime. Le personnage de Katherina tranchait donc agréablement sur le reste de la troupe, jusque qu’à ce que, hélas, elle finisse par adopter le point de vue du mari.

Leurs affrontements me rappellent parfois ceux de Benedick et Beatrice Beaucoup de bruit pour rien mais en apprivpisée brutal et moins nuancé. Les apprrivoisée sont tout de même savoureuses, les deux protagonistes adoptant tout à tour un ton cinglant, ironique, mielleux ou insolent. Ici, il s’agit davantage de grosse farce comme on pouvait en voir ou en lire au Moyen-Age.

la mégère apprivoisée

En effet, le mythe de la femme indomptable et revêche finalement mégèère par son époux se rencontrait fréquemment et là je tiens à préciser que le grand Will s’est montré plus « soft » que d’autres aprivoisée Cette guerre des sexes qui relève du fantasme de domination masculine reste néanmoins fort drôle à lire et plus encore à voir sur scène.

  TÉLÉCHARGER WII UNSCRAMBLER GUI GRATUIT

Il me reste à souligner que c’est l’une des rares pièces qui se finit bien heu c’est à dire sans bains de sang, crime épouvantable, trahison, parricide et tutti quanti!

Un lord qui revient de la chasse décide de s’amuser aux dépends d’un pauvre appricoisée endormi: À son réveil, tous se réjouissent qu’il ait retrouvé la raison, et on lui offre une pièce de théâtre pour son « rétablissement ».

Cette pièce dans la pièce se passe à Padoue: Ils se rallient à la cause de Petruchio, seul prétendant à la main de Catherina, pour les richesses qu’elle pourra lui fournir. D’autant plus que les serviteurs échangent parfois leur rôle avec leur maître.

La mise en abîme n’est pas vraiment exploitée à fond, je m’attendais à une chute nettement plus drôle sur la mésaventure de Sly, mais non, il a juste l’impression de sortir d’un rêve, et c’est tout La pièce m’a semblé amusante, mais sans plus. Certaines situations la façon dont Catherina est traitée après son mariage par exemple font un peu grincer des dents à notre époque.

Il s’agissait de ma première lecture d’une oeuvre de William Shakespeare et autant le dire tout de suite, je n’ai pas été convaincue, non pas par le style littéraire et encore qu’il y a beaucoup de perte avec la traduction en français mais par l’histoire. J’ai eu beaucoup de mal à renter dans l’histoire, il faut dire que lire une pièce de théâtre n’aide pas et que c’est sans doute plus facile en voyant cette pièce interprétée sur scène, d’autant qu’il y a en fait deux pièces en une seule.

A la réflexion, je me dis même que la première un lord se jouant de Christopher Sly, plutôt aviné, lui faire croire qu’il est un Lord ayant dormi pendant des années m’aurait sans doute plus plu que la seconde où il est question de la-dite mégère à apprivoiser. Cette pièce est particulièrement misogyne, j’ai pourtant gardé à l’esprit qu’il s’agissait sans doute de second degré et d’une forme d’ironie, il n’empêche que certaines répliques sont plus que limites, notamment avec mes yeux et mon esprit de contemporaine, ainsi Petruchio parle en ces termes de sa femme: En y regardant de plus près, Catherine est considérée comme une mégère uniquement parce qu’elle est une femme avec du caractère qui ne mâche pas ses mots: J’ai également été dérangée par le fait qu’elle est sans cesse comparée à sa soeur qui est tout son contraire: Et à la fin, tout est bien qui finit bien: Petruchio a fini par « mâter » Catherine et Lucentio épouse Bianca.

Je n’ai par contre pas été du tout séduite par le côté misogyne de cette histoire et la traduction française fait perdre bon nombre de double sens anglais.

Cette pièce prend certainement un tout autre charme lorsqu’elle est interprétée sur scène. Agréable mais sans réelle plus. Je n’y peux rien, de Shakespeare je préfère les tragédies. Et de manière générale, je préfère voir le théâtre joué, même si je n’ai rien contre bien au contraire une petite lecture de temps en temps. Notre « Mégère » partait donc handicapée Mais elle s’en sort plutôt bien au final. La mise en abyme de la pièce, bien qu’artificielle à mon sens, donne à voir un tableau un peu différent.

Les passages aditionnels qui nous permettent de retrouver Sly à différents moments de la représentation me paraissent essentiels à la lecture, pour nous rappeler de temps en temps que nous sommes les spectateurs d’une pièce dans la pièce. Car à la lecture on a tendance à l’oublier. Complètement dans l’histoire de Catherine, Lucentio, Petrucio et les autres, j’en avais complètement oublié Sly et le seigneur. Côté personnages masculins, seul Petrucio a suffisamment de piquant à mon goût.